Publié le : 28 avril 20226 mins de lecture

Quel acier pour un couteau ? C’est une question fréquemment posée. Cependant, la réponse est toujours la même, c’est-à-dire que cela dépend de la situation d’utilisation. En d’autres termes, à proprement parler, il n’y a pas de meilleur coutellerie, mais celui qui convient à un usage spécifique. En effet, il semble logique que l’acier utilisé dans la cuisine ne soit pas bon pour un usage extérieur.

Les différents sortes de couteaux

Il existe une grande variété de lame de couteau de cuisine sur le marché. Pour choisir ce dont vous avez besoin, voici les principales familles :

  • Un couteau à viande est similaire à un couteau de table. Par contre, il a une lame plus longue et plus tranchante. La viande est un aliment difficile à couper : le couteau à viande vous aide dans le processus de coupe sans forcer avec les mains. Il n’est donc pas nécessaire de faire des allers-retours.
  • Le poisson a aussi droit à son couteau. Grâce à leur lame effilée, les couteaux à poisson sont spécialement conçus pour retirer les arêtes. Le plus connu est le seul couteau à filet de poisson, reconnaissable à sa lame longue, fine et souple servant à soulever le filet.
  • Le couteau à pain a une longue lame qui peut varier de 18 à 30 cm. Dentée, idéale pour couper le pain sans l’écraser.
  • Un couteau d’office est un couteau de poche à lame courte. Aiguisé et édenté, indispensable pour couper les légumes. Pour les légumes racines tels que les pommes de terre, utilisez un couteau d’office à lame courbe.

Les critères de choix pour votre couteau de cuisine

Une fois le type de couteau de cuisine déterminé, il reste encore quelques éléments à rechercher pour trouver le modèle que vous recherchez :

  • Résistant et Solide à la corrosion : un bon couteau est robuste qui ne rouille pas. Concentrez-vous davantage sur les lames enrichies en multicouches ou carbone pour garantir la résistance à la corrosion et aux chocs. Vous pouvez aussi juger de la stabilité de votre couteau par le support, la partie épaisse qui relie le manche de couteau et la lame.
  • Le manche doit s’adapter à votre main pour bien utiliser le couteau. Expérimentez avec plusieurs poignées pour trouver la meilleure courbe pour la forme de votre main.
  • Le poids est un critère à considérer, car il peut varier d’une personne à l’autre. En fait, certaines personnes préfèrent les couteaux lourds qui offrent plus de puissance de coupe, tandis que d’autres préfèrent les couteaux plus fins et plus faciles à manipuler.
  • Taille : pour les chefs, la lame universelle est une lame de 20 cm. Mais pour améliorer la maniabilité, il existe des pales plus petites de 15 cm. Lorsque vous coupez de gros objets tels que la citrouille, une lame de 25 cm est la plus efficace.

Lame de couteau : le centre du réacteur

La forme de la lame de couteau et sa matière varient d’un couteau de cuisine. Selon votre choix, son utilisation variera. Par exemple, les lames lisses sont conçues pour les aliments qui doivent être coupés proprement et qui ne s’useront pas. Cette lame est idéale pour éplucher des légumes ou couper de la viande.

Pour les pains croustillants, ou même les tomates à peau épaisse, une lame crantée est recommandée. Vous souhaitez trancher finement sans coller à la lame ? Obtenez une lame alvéolée.

En termes de matériaux, vous avez le choix entre deux types de lames : les lames en acier, fabriquées à partir d’un mélange de carbone et de fer, qui sont durables et éprouvées pour leur résistance, et les lames en céramique, qui semblent extrêmement tranchantes et ne rouillent jamais.

Conseils pour l’entretien de votre couteau

Dans la cuisine, un couteau est un ustensile de tous les jours. Pour le garder en bon état, il est conseillé de le nettoyer après chaque utilisation, ensuite de le laver légèrement avec une goutte de liquide vaisselle. Essuyez après avec un chiffon doux. Évitez de mettre les couteaux au lave-vaisselle, car les bords des lames s’abîment et les manches se détériorent à la longue.

Si vous avec un manche en bois pour couteau, vous aurez besoin d’une goutte de temps en temps pour nourrir la matière et éliminer les risques de fissuration. Lorsque vous utilisez un couteau, n’oubliez pas de l’aiguiser pour plus d’efficacité.

Découpe sur du bois ou du plastique : La découpe sur du verre ou du granit n’est pas recommandée, car cela peut endommager les bords tranchants de la lame. Ensuite utilisation, il est conseillé de ranger le couteau dans un tiroir en bois et d’éviter tout contact avec d’autres outils métalliques qui peuvent s’entrechoquer les uns avec les autres et créer des microfissures sur la lame.

Corne ou bois : La corne est une matière naturelle qui, avec le temps, dessèche votre manche et expose les fibres à la surface. Pour empêcher cela, n’hésitez pas à huiler votre manche de temps en temps pour le nourrir comme du bois. Pour le restaurer, si le temps a fait son œuvre, vous pouvez utiliser du papier de carrosserie très fin (P400), poncez régulièrement et légèrement et lustrez (par exemple avec de l’huile de lin). Pour le conserver le plus longtemps possible : ne pas le plonger dans l’eau, ni l’exposer à des températures élevées (>50°C). Il est préférable de nettoyer la lame avec un chiffon humide plutôt que de la faire passer sous l’eau. L’utilisation du lave-vaisselle est interdite.