Des spécialités dans la cuisine émotion

Les spécialités sont nées pour diverses raisons, elles représentent toujours les traditions culinaires de chaque pays et ses tendances. Leurs dégustations sont vécues comme un rituel, une tradition ou un moment de partage. Les plats se perpétuent de génération en génération pour ceux qui ont la chance de connaître leurs recettes de cuisine. Ce fascicule propose un amuse bouche antillais, trois plats emblématiques de l’Espagne, deux classiques grec et crétois, le mets ancestral du Maghreb, un plat cajun, un plat polonais, un plat iranien, deux plats italiens, deux plats turques, une spécialité flamande et un plat typique des bouchons Lyonnais (France). On est aussi à l’honneur avec, la Patafine, les crevettes tropicales à la KRIBI et la salade d’orange, trois traditions culinaires pour ses menus festifs.

“Les accras de morue”

Un classique de la cuisine antillaise avec ses beignets de morue épicés pour un apéritif ou une entrée.

“Aubergines Imam Bayildi”

Un grand classique de la cuisine grecque bien que la Turquie revendique l’origine du mets, un plat qui est consommé tiède ou froid avec une bonne huile d’olive.

“Carottes à la turque carvi et menthe fraîche”

Un accompagnement typique de la cuisine turque avec l’utilisation de yaourt.

“Couscous”

La spécialité du Maghreb avec ses spécificités marocaines, tunisiennes et algériennes. Elle se prépare indifféremment avec de la viande ou du poisson.

“Crevettes tropicales à la KRIBI”

Cette spécialité ramenée du CAMEROUN, un goût unique que l’on essaye de reproduire avec les produits de France.

“Mijoté de bœuf à la louisianaise riz créole et haricots rouges”

Un plat typique de la cuisine cajun avec ses mélanges créoles, français, espagnols et africains.

“Paella”

Une spécialité espagnole à la cuisine sur feu de bois, où, il faut garder la maîtrise du feu. C’est un exercice difficile qui se termine toujours par la CROUSTINE, étape finale très importante car elle détermine la fin de cuisson du plat. C’est aussi une vraie tradition, où, l’on fait chanter le riz par son crépitement au feu brûlant de la braise.

“Patafine”

Une spécialité qui est aussi une grande spécialité lyonnaise, la cervelle des canuts (une spécialité fromagère à base de fromage blanc à la faisselle, ail, oignon, persil, ciboulette, huile d’olive, vinaigre de vin, sel et poivre) que l’on déguste dans les bouchons lyonnais (restaurants typiques de LYON).

“Petits choux-fleurs mimosas à la polonaise”

Une manière très originale de préparer des choux-fleurs.

“Poulet aromatisé au citron vert, Castellane Parmigiane aux cèpes et son pesto”

Un plat classique de la cuisine italienne avec son célèbre pesto originaire de GÊNES.

“Rôti de veau au vin rouge pointe de chorizo et petites pommes de terre primeur”

Un plat typiquement toscan.

“Rouleaux d’aubergines à l’agneau et aux herbes”

Une spécialité turque.

“Salade d’orange”

La spécialité de notre famille qui est très simple à préparer, mais tellement délicieuse. L’essayer c’est l’adopter !

“Saucisson lyonnais pistaché chou frisé crème basilique et charlottes sautées”

Un plat typiquement lyonnais avec son célèbre saucisson pistaché.

“Soupe de pois chiches et de lentilles corail aux boulettes de bœuf”

Une spécialité ancestrale de l’ancienne PERSE.

“Tortillas de patatas aux oignons et chorizo”

Une spécialité espagnole que l’on déguste très souvent dans les tapas.

“Tzatziki”

Un composition classique pour des mezzés grecs.

“Watersooi de Sot l’Y Laisse de dinde”

Une spécialité flamande qui est indifféremment à base de poulet ou de poisson.

“Zarzuela”

Le plat royal d’Espagne avec ses fruits de mer.

Les spécialités : chaque spécialité a sa propre histoire
Les poissons, coquillages et crustacés